Pourquoi le Six Sigma est actuellement sur une pente descendante?

six sigma

Je n’ai jamais été un grand fan de Six Sigma. Au fur et à mesure que les approches d’amélioration et de gestion des processus métier évoluent; elles ont toujours eu des lacunes flagrantes. 

  • Premièrement, il y avait tous les outils statistique que cela impliquait – mais rarement réalisé dans les implémentations de la plupart des entreprises. 
  • Deuxièmement, il n’intégrait en aucune façon la technologie de l’information – sans doute la force la plus puissante disponible pour améliorer (ou bousiller) les processus.
  • Troisièmement, c’était trop élitiste. Au lieu de s’appuyer sur des «ceintures noires» expertes de Six Sigma pour l’analyse et la conception des processus, chaque employé devrait être un améliorateur de processus. 
  • Quatrièmement, cela n’a vraiment permis que des améliorations progressives, pas des percées radicales. 
  • Cinquièmement, ce n’était pas une bonne solution pour un travail axé sur l’innovation. 

Je suis convaincu que le Six Sigma ne devrait être utilisé que dans la fabrication de produits; où l’idée de réduire les défauts à un écart-type sur six a vraiment du sens.

Quelle est donc la meilleure alternative à Six Sigma pour l’amélioration des processus?

Eh bien, il n’existe pas vraiment d’alternative adaptée à tous les processus et circonstances. Les entreprises ont vraiment besoin d’une combinaison d’outils et d’approches. 

En effet, les meilleures entreprises en gestion de processus ont déjà une telle combinaison. 

Ainsi, vous entendez parler de Lean Six Sigma, qui est une combinaison de certaines des approches Lean trouvées dans le système de production Toyota et Six Sigma; mais en réalité; le mélange devrait être encore plus large. 

Johnson & Johnson, par exemple, dans son programme «Process Excellence», ajoute également une composante impliquant un changement radical. Même Motorola, où Six Sigma est né, intègre également une méthode pour créer des améliorations de processus révolutionnaires.

Les entreprises devraient également intégrer certaines techniques pour combiner le changement de processus avec les systèmes d’information qu’elles installent. 

La ré-ingénierie des processus métier est la seule approche d’amélioration des processus qui a vraiment eu cet objectif de manière substantielle; mais elle était imparfaite à d’autres égards et n’est pas non plus une méthode de choix autonome. 

Chez Air Products and Chemicals, qui a eu l’un des programmes de changement de processus les plus réussis ces dernières années; la société a utilisé une approche hybride de changement de processus qui correspondait étroitement au système SAP qu’elle mettait en place à l’époque. Shell a un effort majeur en cours pour mettre en place une version commune de SAP et améliorer les processus en même temps. 

En effet, il n’est pas facile de changer les deux choses à la fois; mais il est ridicule de changer les processus et d’ignorer le service informatique.

Lorsque les entreprises recommenceront à être enthousiasmées par l’amélioration des processus; elles ne doivent pas se focaliser sur une seule méthode pour le faire. 

Une approche hybride et combinée est vraiment la seule approche qui ait du sens

Suivez nos réflexions sur les réseaux sociaux

Nous publions fréquemment sur les réseaux sociaux (LinkedinTwitter et Medium) nos innovations et les nouvelles fonctionnalités de nos solutions de gestion industrielle.

Nous serions heureux de vous faire profiter des dernière tendance de la gestion industrielle 4.0 au travers de contenu d’excellente qualité que vous pourriez repartager.